Débrider une trottinette électrique : pourquoi faire et quels sont les risques ?

La trottinette électrique fait partie des moyens de déplacement conseillés pour réduire les émissions de gaz. Cependant, sa vitesse limitée pose souvent problème à ceux qui souhaitent en acheter. Les personnes qui en possèdent déjà cherchent, quant à elles, des moyens pour décupler les performances de leurs deux-roues. Il s’agit de débrider une trottinette électrique.

Que signifie débrider une trottinette électrique ?

Débrider une trottinette électrique signifie tout simplement décupler sa vitesse. En effet, elle roule généralement aux alentours de 25 km/h. En le débridant, vous aurez la possibilité de rouler au-dessus, voire à 40 km/h selon le modèle. Ainsi, le principal intérêt à débrider une trottinette électrique est de pouvoir rouler plus rapidement. Vous en apprendrez plus sur cette opération en suivant ce lien web.

Débrider une trottinette électrique : quels sont les principes de base et les risques ?

Le débridage d’une trottinette consiste à arrêter le limiteur de vitesse installé sur ces petits engins de locomotion. Ce dispositif a pour principale fonction de stopper l’accélération de la trottinette lorsque celle-ci atteint la vitesse légale de 25 km/h. Avant de procéder, renseignez-vous sur la législation, car cette opération peut être considérée comme illégale. D’autant plus qu’il est interdit de circuler sur la voie publique sur une trottinette dans des pays comme le Royaume-Uni et quelques villes en Chine.

Quelles sont les réglementations en matière de conduire de trottinette électrique ?

En France, il est tout à fait possible de rouler sur une trottinette électrique à moins de respecter quelques règles :

  • Vitesse maximale de 25 km/h ;
  • Toujours sur la piste cyclable ;
  • Jamais sur le trottoir ou sur la route au-delà de 6 km/h.

Outre respecter ces règles, il est conseillé de porter un casque et des protections sur les coudes afin de réduire les risques de blessure en cas de chute.

Quelles sont les différentes méthodes pour débrider les trottinettes électriques ?

Plusieurs méthodes permettent de débrider une trottinette électrique, à commencer par la plus simple, le débranchement du câble du limiteur de vitesse. Certains constructeurs annulent la garantie en cas de section. La deuxième méthode consiste à remplacer le firmware constructeur. Cette solution est rapide, mais elle nécessite un peu de technique et une carte mère spéciale. Le changement de batterie est aussi courant. Toutefois, cette méthode peut nécessiter plus de budgets, car elle peut entraîner aussi le changement de moteur.

Quelles sont les conséquences possibles ?

D’une manière générale, une trottinette électrique débridée ne peut être utilisée que sur un terrain privé pour le loisir. Le fait d’en conduire une, même sur une piste cyclable, vous expose à une amende de 135 € en cas de contrôle. L’excès de vitesse, supérieur à 25 km/h, est puni d’une verbalisation jusqu’à 1 500 €.

Par ailleurs, le débridage favorise l’usure précoce de la batterie, mais aussi la perte de la garantie.

Comment augmenter autrement la vitesse de votre trottinette électrique ?

Outre le débridage, il est possible d’augmenter la vitesse d’une trottinette électrique en ajoutant une deuxième batterie. Cependant, cette méthode requiert l’intervention d’un connaisseur ou d’un professionnel. Elle peut nécessiter quelques ajustements au niveau du moteur et de la carte mère.

Le débridage d’une trottinette électrique n’est ainsi nécessaire que si vous comptez l’utiliser sur un terrain privé. Sinon, vous risquerez une amende en cas de constat sur la route. N’oubliez pas non plus de porter un casque pour la sécurité.